Li vikérîye d'on Gamin d' Céles
 
Avant-propos
Avant-propos (suite 2)
Remerciements
Préface

Chap. I

Chap. II
Chap. III
Chap. IV
Chap. V
Chap. VI
Chap. VII
Chap. VIII
Chap. IX
Chap. X
Chap. XI
Chap. XII
Chap. XIII
Chap. XIV
Chap. XV
Chap. XVI
Chap. XVII
Chap. XVIII
Chap. XIX
Chap. XX
Chap. XXI
Chap. XXII
Chap. XXIII
Chap. XXIV
Chap. XXV
Chap. XXVI
Chap. XXVII
Chap. XXVIII
Chap. XXIX
Chap. XXX
Chap. XXXI
Chap. XXXII
Chap. XXXIII
Chap. XXXIV
Chap. XXXV
Chap. XXXVI
Chap. XXXVII
Chap. XXXVIII
Chap. XXXIX
Chap. XL
Chap. XLI

Avant-propos
par Mutien-Omer HOUZIAUX
(suite 2)

Notes sur la toponymie de Celles

Remarque.– Jean Haust avait relevé, pour la commune de Celles, un certain nombre de toponymes : Jean HAUST, Enquête dialectale sur la toponymie wallonne, Coll. « Mémoires de la Commission Royale de Toponymie et de Dialectologie », n° 3, Liège, 1940-41 (pour Celles même, cf., p. 83). Les toponymes présents chez Haust sont marqués de l’astérisque (*). La forme « française » (ou en français régional) d’un toponyme peut varier d’une carte (carte d’état-major, carte routière) à l’autre : on a fait figurer entre crochets la ou les graphies présentes sur quelques cartes, sans évidemment, prétendre être exhaustif.

Deux cartes indiquent la localisation des lieux-dits apparaissant dans Li Vikérîye. La carte « générale » (CG), divisée en 12 sections (CG1, CG2,…, CG12), représente grosso modo le territoire de l’ancienne commune de Celles (avant 1977) et indique les noms des villages limitrophes. La carte « centrale » (CC) couvre une superficie beaucoup plus réduite, à savoir le centre de Celles. Les toponymes situés en dehors de la CG sont précédés du signe °. On a indiqué en chiffres arabes le(s) numéro(s) de chapitre(s) où apparaît chaque toponyme, le contexte pouvant fournir une information intéressante sur le lieu-dit. Les prépositions entre parenthèses sont celles qui ont été fournies (ou confirmées) par le témoin, Madame Alice Lebrun-Alexandre. Nos Viyès Pîres, ainsi baptisée par le « gamin de Celles », désigne la maison où naquit et mourut Joseph Houziaux ; elle est signalée par un astérisque sur la CC (zone centrale de la carte, au sud de Bèl-Ér).

On présente en fin de relevé deux autres listes :
a) Des toponymes signalés par Haust qui n’apparaissent pas dans Li Vikérîye. N.B. : Haust écrit les toponymes sans majuscule et utilise parfois des signes phonétiques (que j’ai transcrits en orthographe Feller) et indique souvent la préposition introduisant le toponyme (è, a, ò [= o ouvert], ...) lorsqu’il apparaît en fonction grammaticale de complément circonstanciel de lieu de situation (= non d’origine, de mouvement, de direction ou de destination).
b) Des toponymes qui ne figurent ni dans Li Vikérîye, ni chez Haust, mais dans un relevé que j’avais moi-même effectué à l’époque de mon Enquête dialectale à Celles-lez-Dinant.

1) Dans Li Vikérîye

° * Achin.ne (à) [Achêne], 4.
    Ambia (à) [Ambia, Hambia], 2. CG9.
    Asîle (è l’) [Asile = ermitage = école gardienne], 7, 8, 10, 25, 32. CC.
     
    Baraque (ol), 29. CG9.
° * Baraque di Con.nejous (ol) [Baraque de Conjoux] (Haust : voir Conjoux), 33.
  * Bèl-Ér (à) [Bel-Air] ; (Haust note bèlêr, avec un ê long ouvert, comme dans fiêr), 2, 3, 6, 13, 14, 18, 20, 24-27, 29, 33. CC, CG6.
  * Bièrtôchamp (à) [Bertauchamp, Bièrtôtchamp], 2, 13. CG9.
  * Bri (à) [Bry], 27, 34, 35. CG3.
  * Broke-o-Bwès (o) (chemin), 2, 6, 13, 34, 35. CC, CG7.
  * Bwèssèye (à) [Boisseilles], 20, 26. CG1.
     
    Calvére (su l’) [Calvaire], 7. CC.
    Câriére (al) (= Grande Câriére)[(Grande) Carrière], 17. CC.
    Catchète (al) [Cachette], 7. CC.
  * Con.nejous (à) [Conjoux]; (Haust note côn’jou, prononciation relevée à Conjoux], 2, 11, 33, 35. CG4.
° * Con.neus (à) [Conneux], 30, 34, 35.
    Copète (al -), 2, 20. CC.
  * Côreus (à); (Haust mentionne aussi drî ~, p’tit ~), 6, 17, 22, 25, 29, 34, 35. CC, CG3.
    Coûr (al) [(ferme de la) Cour], 1-3, 8, 20, 23, 27. CC.
    Crwès d’ Lavis (al) [Croix de Lavys], 2, 10. CC, CG6.
    Crwès Sint- Ôlin (al) [Croix Saint-Hadelin], 8. CC.
  * Custène [Custinne], 11, 31. CG11.
     
    Djan Marcô (ô) (notre témoin Alice Lebrun-Alexandre dit : ô tchamp Marcô) [(Bois) Jean Marcaux], 2, 17, 24, 29. CC, CG7.
  * Djindron (à) [Gendron], 1, 2, 6, 10, 11, 13, 26, 32, 37. CG9.
    Dréve Madame (al) [Drève Madame], 2, 11, 34, 36. CC, CG6.
° * Drouance (à) [Dréhance] ; Haust note drou(w)ance ; 11, 34, 36.
     
    Èglîje Sint- Ôlin (è l’) [Église Saint-Hadelin], 2 (etc.). CC.
    Èrmitadje (al) [Ermitage], 7, 8, 11-13, 15, 16, 21, 29, 36. CC.
° * Èrôk (à) [Herock] ; (Haust : sous la rubrique « Ciergnon » : (fr.) Herock, (wallon) à èrôk.), 26.
     
° * Fayis (à) [Fays], 24.
    Fonds do Broû [Fonds du Broû], 1. CG5.
    Fontin.ne Sint- Ôlin (al) [Fontaine Saint-Hadelin], 11. CC, CG6.
  * Fôy (à) [Foy-Notre-Dame] ; (Haust : à Fôy ; fôye [noter le e final, étrange]), 2, 9, 11, 12, 24-26, 29, 31, 33, 41. CG1.
° * Frèd’vô (è) [Froidevau] ; (Haust : è frède vau), 36.
° * Furfôz (à) [Furfooz]; (Haust : furfô, -oû), 1, 33.
    Fwadjes (ôs) [Les Forges], 1, 32, 33, 40, 41. CG9.
     
    Gâre di (ou Èstâcion d’ ) Djindron (al) [Gare de Gendron-Celles], 1, 2. CG9.
    Gomèpont (à), 1, 21. CG6.
    Grande Câriére (al) [Grande Carrière], 2, 20. CC.
    Grande Sicole (al) [Grande École (école primaire et maison communale (voir en 10), elle est devenue Hôtel du Centre, puis l’Hôtel Le Val Joli], 7. CC.
  * Grande Trussogne (al) [Grande Trussogne], 2, 29. CG7.
    Grands-Chemins (ôs), 2, 7, 8, 39. CC.
°   Grands Trîs (ôs) [Grands Trîs], 36.
  * Grîjoûle (su l’), 34, 39. CC, CG6.
    Gris Bonî (o) [Gris Bonnier], 29. CG3.
     
    Hôtel du Centre, voir Grande Sicole, 10. CC.
     
  * Lavis (à) [Lavys] ; (Haust : lavé [noter le é final, étrange]), 10, 13, 18, 20, 21, 29, 34. CG5.
    Lavwâr (ô) [Lavoir], (= Fontin.ne d’al Valéye), 2. CC.
° * Lègnon (à) [Leignon], 24, 33.
    Lèsse [Lesse] ; (l’éwe di Lèsse : noter l’absence d’article, partout dans la Vikérîye, hormis en 41 : li p’tit trin dol Lèsse), 1, 11, 13, 41. CG9-10.
°   Lumesimont (ol dréve di-) [Lumesimont, L’Eumesimont], 35. CG3.
     
°   Maka (« au-dessus de Dohan [Do(h)an]»), (Haust : Dohan ; dô-an ; en p. 55, il note, à Auby-sur-Semois [Ne 57] : l’ maka ; Dohan [Ne 72] est contigu de [Ne 57], et au sud, ce qui correspond au texte de Li Vikérîye), 1.
    Maladrîye (al) [Maladrerie], 1, CC.
  * Malaviséye (à) [Malavisée], 21, 30. CG6.
  * Mayène (à) [Mahenne], 2, 20. CG2.
    Môrtimont (à), 31. CC, CG2.
    Mote (al), 2, 6. CC.
  * Mwés Monts (è) [Mauvais Monts, Bois dit Mauvais Mont], 13. CG7.
     
    Noûvène (à) [Neuvaine], 2. CG9.
  * Nwèsi (à) [Noisy ; (pour le château de Noisy : Château de Noisy, Château de Miranda], 1, 2, 11-13, 18, 20, 21, 24, 26, 29. CG6.
     
  * Ôlerîye (è) [Huilerie]; (Haust : è l’ôr’rîye (huilerie), avec r’r au lieu de l’r ; cette assimilation ne semble pas fréquente], 1. CG5.
°   Ouyèt (à) [Houyet] ; (Haust : ouyèt (sans h) ; je n’ai pas pratiqué l’élision dans la traduction :
les gens de Houyet (et non : d’Houyet), 1, 4, 6, 9, 18, 27, 32, 33, 37-39.
     
    Pârc (Vêves) [Parc], 1, 13, 14, 21, 22, 24, 26, 29, 33, 34. CG6.
    Pavilyon (ô) [Pavillon], 2 (= Tchafor, cf. infra).
  * Payème (à) [Payenne] ; (Haust, rubrique Custinne, p. 84 : (fr .) Payenne, (wal.) payainne, -ainme), 2, CG7.
    Pîre des Mwârts (al) [Pierre des Morts], 1. CG5.
  * Plantis´ (o) [Plantis ou Plantisse de Lavys ou de Lavis], 10, 29. CG6.
    Pont d’ Couyon (o) [Pont de Couillon], 26. CG6.
    P’tit Bwès (ô) [Petit Bois], 36. CG2.
  * P’tite Trussogne (à li) [Petite Trussogne], 2. CG7.
     
    Quate-Tiyous (ô) [Quatre Tilleuls], 10. CG7.
     
    Rèchès-Vôyes (ôs), 2, 6, 13, 20, 23, 29. CC.
    Ri Sint- Ôlin [Ruisseau Saint-Hadelin, Ruisseau de la Fontaine Saint-Hadelin ; dans son cours inférieur, se dit aussi ri dès Fwadjes, « ru des Forges »], 1, 3. CC, CG5-6.
    Rotchète (al) [Rochette], 1, 2, 13, 21, 26, 33, 38. CC.
     
    Sârt-Toussint (o) [Sart-Toussaint], 24. CC.
    Sinte-Isabèle (à) [Sainte-Isabelle], 26. CG2.
    Sintès-Fontin.nes (ôs) [Saintes-Fontaines, Saine Fontaine], 35. CG3.
  * Swène (è) [Soinne], 2, 13, 14, 18, 20, 30, 34. CG6-7.
     
° * Tavièt (à) [Taviet], 24.
    Tchafor (?) [Chaufour, (Le) Tchafor], 2, 20, 25. CC.
    Tchèrô (ô), 2, 8, 10, 13, 21, 29. CC, CG6.
    Tchôbrumont (su) [Chauvremont], 2, 20, 27, 29, 33, 34. CC, CG2.
    Tchôssîye (al) [Chaussée], 1. CG6.
    Tîdje di Swène (ô) [Tige de Soinne], 34. CG11.
    Tièsse do vî ome (al) [Tête du Vieil Homme], 1. CG5.
°   Trô dès Nûtons (o) [Trou des Nutons], 1.
  * Trô Méria (o) [Trou Méria ; Trou-Mairiat], 2. CG3.
     
  * Ûbaye (à) [Hubaille] ; (Haust : a (y)ubaye [avec un u bref]), 6, 10, 15, 16, 18, 20, 26, 28, 29, 32, 34, 37, 38. CG2-3.
  * Ûbièmont (à) [Hubertmont, Hubermont], 2, 20. CG5-6.
° * Ulzon.nia (à) [Hulsonniaux] ; (Haust : ulsongna [corrigé dans l’erratum par :] ulzongna), 1, 2, 34.
  * Véves (à) [Vêves, Vêve], 1, 2, 7, 13, 15, 21, 22, 25, 32, 34, 36. CG5.
     
°   Viès [Villers-sur-Lesse], 26.

2) Autres toponymes relevés par Jean Haust

Remarque.– Les graphies phonétiques sont transcrites en orthographe Feller.

Bêleu ; è brûtia ; su l’ clavia ; è clin-tchamp ; ol cortèye ; ol coyène ; su l’ crèyîre ; au djîve ; djauv’lan (fond d’ -) ; è djustagne ; ôs-éres ; fagnoûle ; fosse al déle ; o fossin ; ol (h)ûve ; ol kinale ; è mirante (ruisseau) ; su mômont ; à l’ussîre ; à l’îwène (l’Ivoigne) ; è pêreu [eu ouvert] ; o pindis´ ; ô pîrlî ; o plantis´ do viv’roûle ; è prôle ; o rambouchi ; o sarmont ; o séti ; o tchampia ; o vossia.

3) Toponymes relevés au cours de mon Enquête dialectale à Celles-lez-Dinant

Remarque.– Ne figurent ci-après que les toponymes non déjà cités ci-avant, ou qui présentent
des variantes quant à la prononciation ou à la préposition qui les introduit. Les graphies phonétiques originelles sont transcrites en orthographe Feller (de manière approximative pour les toponymes dont l’origine reste à établir).

À l’agôche ; ôs-agôches ô tîje ; à l’ aye ô bolèdjî ; al basse d’éron ; dizos l’ batrîye ; su bèl ér ; ol béleu ; o bélié ; o bôle ; drî l’ bôle ; o bouyon ; al briktrîye ; è breûtia ; o brû (o broû ?) ; sul bruwîre ; o bia fond ; divant l’ bwès ;

o bwès : dol barake ; brûlè ; burton ; do tchèstia ; goyè ; d’ gôzin ; d’ djôv’lan ; dès Côreus ; Mangon, do molin ; dès mwés-monts ; dès priyèsses ; Sint Klémint ; d’Ubièmont ; d’ djôv’lan ;

al campagne ; al bèsace ; o cârè bwès ; ô djîve ;

ôs câriéres di Payin.me ; o (sul) clavia ; o (p’tit, grand) clavia Massârt ; su clintchamp ;
ol colèbîre ; è (drî) Côreus ; al cortèye ; ôs (pa d’zos lès, dizos lès) cortis ; o corti combe ; ol coyène ; o crô cul ; o (sul plin d’) cuwi ; o djoti ; è (divant, drî) djustagne ; al doûce têre ; è drubéye ; ôs-èkinal ; è ènîssô ; à èrmantchamp ; divant èrrè ; ôs-éwîyes ; inte deûs vôyes ; o fagnoûle ; al fosse ; dins lès fosses (= o grand pachu, -i); o fosse do leû ; o fossè dol tchôssiye ; o fossè rôse ;

o fond : d’ l’akèduc ; dès bayis ; boti ; d’ fossin ; d’ djôv’lan ; crèvô ; dès minîres ; mwés-monts ; d’ Nwèsi ; à l’ôbe ; dins lès fonds d’ Céles ; Sint- Ôlin ; do tayis´ ; d’ tinvô ; d’ trin.nvô ; d’Ubièmont ;

dins les fonds d’ Céles ;

al fontin.ne : di bènifayi ; di bouyon ; di Malviséye ; dès prièsses ; Sint- Ôlin ;

ôs fontinètes ; su frène (= al grande têre) ; al frône ; o golton ; o grand tchamp ; o grand clavia ; o grand Côreus ; o grand corti ; o grand pachu, -i (= dins lès fosses) ; o grand prè ; o grand triyô ; al grande têre (= su frènè) ; o gros bwès ; o gros èsse ; o gros tiène ; o gros oûria : o local ; al Lôssemane ; al longue rôye ; su Mayène ; al man.nète rouwale ; ôs mines (= o plantis´) ; o plantis´ di vivroûle ; sul plin d’ sômîr ;

o prè : balo, batissetchamp, crassèt, dol fabrique ; al fontin.ne ; al goflète ; grandmére ; des kèwéyes ; mwinvô ; al pichelote ; pôrin ;

o p’tit Côreus ; ôs quate tiyous ; ô rapô ; o ri dès fwadjes ; o ri d’uwène ; o ridant tiène ; al rimîje d’Ûbaye ; al rotche têre ; ôs rotchès têres ; al rotchète ; al ruwale do djôrdin ; al ruwale tamboûr ; o sapin do prè d’ Drouwance ; o sètch pachu ; è sobèye ; al sômîre ; o sôrsimon ; al sôv’nîre ; è soviè ; o stipi ; à Swène ; al taye ôs coloûtes ; o tayis´ ;

al têre : dal batrîye (= di Mayène) ; ôs éres ; inte deûs vôyes ; do djârdinî ; da djôr ; al longue rôye ; di Mayène (= dal batrîye) ; d’ôri ; al rotche ; al ruwale ; tamboûr ;

o tchaforfagne ; o tchamp Markô ; su tchampia ; o (ou sul) tchèrô ; divant l’ tchèstia ; o tchimin tchaye ; al tchôssîye (= à malaviséye) ; al tchôstréye (= o tiène Matot) ; su tian ; sul tîdje di Con’djous ;

o tiène : dès bèguènes, dal fontin.ne ; mati ; matot (= al tchôstréye) ; neûri ; dèsôdjes ; do séti ; do tayis´ ; do vèvî ;

o tiêrs (tchêrs) dès vôs ; o tiyou ; ôs tombes ; o trô dès lapins ; o trô d’ Véves ; è oûve ; è ussîre ; o vayi ; o vêrt liyon ; ôs vèvîs (o p’tit vèvî, o vèvî d’Ûbaye, o grand vèvî d’ Bri, o vèvî dès priyèsses) ; o vî payis ; al vîye tchôssîye ; al vô ; o vô do mont ; al vôye dès mon.nîs ; al vôye dès rapôs ; ô vôzia ; ol yèstron ; à Yûbaye (=Ûbaye) ; à Yubièmont (=Ubièmont).

region de celles region de celles
 
celles
Suite…