Li vikérîye d'on Gamin d' Céles
 
Avant-propos
Avant-propos (suite 3)
Remerciements
Préface

Chap. I

Chap. II
Chap. III
Chap. IV
Chap. V
Chap. VI
Chap. VII
Chap. VIII
Chap. IX
Chap. X
Chap. XI
Chap. XII
Chap. XIII
Chap. XIV
Chap. XV
Chap. XVI
Chap. XVII
Chap. XVIII
Chap. XIX
Chap. XX
Chap. XXI
Chap. XXII
Chap. XXIII
Chap. XXIV
Chap. XXV
Chap. XXVI
Chap. XXVII
Chap. XXVIII
Chap. XXIX
Chap. XXX
Chap. XXXI
Chap. XXXII
Chap. XXXIII
Chap. XXXIV
Chap. XXXV
Chap. XXXVI
Chap. XXXVII
Chap. XXXVIII
Chap. XXXIX
Chap. XL
Chap. XLI

Avant-propos
par Mutien-Omer HOUZIAUX
(suite 3)

Illustrations

Aux dessins dus au talent de Gaston Compère, qui illustraient l’édition originale de la Vikérîye, il a paru intéressant d’ajouter quelques photographies, notamment des portraits de l’auteur et de ses proches.

Principales publications consultées

Arille CARLIER, Dictionnaire de l’ouest-wallon, éditeurs Willy BAL, Jean-Luc FAUCONNIER, Association littéraire wallonne de Charleroi, t. I, 1985 ; t. II, 1988 ; t. III, 1991.

Chantal DENIS, Dictionnaire français-wallon d’après Nameur èt avaurlà, Namur, Les Rèlîs Namurwès, 2002.

Michel FRANCARD, Dictionnaire des parlers wallons du pays de Bastogne, Bruxelles, De Boeck Université & Musée de la Parole au Pays de Bastogne, 1994.

Charles GRANDGAGNAGE, Dictionnaire étymologique de la langue wallonne, t. I, Liège,1845 ; t.II, Bruxelles, 1880.

Jean HAUST, Dictionnaire Liégeois, Liège, Vaillant-Carmanne, 1933. DL.

Jean HAUST, Enquête dialectale sur la toponymie wallonne, Mémoire de la Commission royale de Toponymie et de Dialectologie, Section wallonne, n° 3, Liège, 1940-1941.

Jean HAUST, Dictionnaire Français-Liégeois, (publié sous la direction d’Elisée LEGROS), Liège, Vaillant-Carmanne, 1948. DFL.

† Jean HAUST, Atlas linguistique de la Wallonie, tomes 1 (1953) et 2 (1969) par Louis REMACLE ; tome 3 (1955) par Élisée LEGROS, tomes 4 (1976) et 5 (1991) par Jean LECHANTEUR, tome 9 (1987) par †Élisée LEGROS et Marie-Thérèse COUNET, tomes 8 (1994) et 15 (1997) par Marie-Guy BOUTIER. ALW.

Léo HOUZIAUX, Mon Père Joseph, Dinant, Bourdeaux-Capelle, 1995.

Mutien-Omer HOUZIAUX, Enquête dialectale à Celles-lez-Dinant [D72], Mémoire de la Commission royale de Toponymie et de Dialectologie, Section wallonne, n° 9, Liège, 1959.

Lucien LÉONARD, Lexique namurois, Société de Langue et de Littérature wallonnes, Liège, 1989. LÉONARD.

Maurice PIRON, Les littératures du domaine d’oïl, in Histoire des littératures III, 2e éd., Encyclopédie de la Pléiade, Paris, 1978.

Maurice PIRON, Anthologie de la littérature dialectale de Wallonie, Liège, Mardaga, 1979.

Maurice PIRON, Les paradoxes de la littérature wallonne, Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain, Publications de l’Institut de Littérature, fasc. 6, 1981.

Maurice PIRON, Gallus : lettres wallonnes et culture, Charleroi, micRomania, 2000.

Léon PIRSOUL, Dictionnaire wallon-français, 2e édition, Namur, Imprimerie Commerciale et industrielle, 1934. PIRSOUL.

Louis REMACLE, Syntaxe du parler wallon de La Gleize, Paris, Les Belles Lettres, 1952.

Lucien SOMME (avou l’ copladje da Chantal DENIS), Lîve di mots d’après Nameur èt avaurlà, Namur, Lès Rèlîs Namurwès, 2000. SOMME.

Walther VON WARTBURG, Französisches Etymologisches Wörterbuch, Bonn, Paris, Leipzig, Berlin, Bâle, 25 vol., paraît depuis 1922. FEW.

Remerciements

J’exprime ma vive gratitude aux personnes qui, à des titres divers, m’ont apporté leur aide et leurs encouragements tout au long de la rédaction de ce livre.

Comme je l’ai dit au début de cet avant-propos, c’est un jeune chercheur et confrère romaniste, Monsieur Philippe HARDY, qui m’a suggéré de ne pas limiter mon lectorat aux seuls descendants de Joseph Houziaux et d’envisager la publication « bilingue » de la Vikérîye.

Admirateur de l’oeuvre dialectal de Joseph Houziaux, le professeur Arthur BODSON, recteur honoraire de l’Université de Liège, m’a, depuis le début de cette entreprise, engagé à mener à bien ce que, philologue émérite, il qualifiait plaisamment de « mission impossible ».

Monsieur Jean LECHANTEUR, dialectologue, professeur honoraire à l’Université de Liège, a bien voulu effectuer une lecture critique approfondie de mon travail de traduction et m’éclairer sur plusieurs questions d’orthographe wallonne.

Deux excellents confrères et amis de feu mon père, Messieurs Lucien SOMME, Président du Cercle littéraire « Lès Rèlîs Namurwès » (R.N.) et Victor GEORGE, Vice-président des R.N. et Secrétaire de la Société de Langue et de Littérature wallonnes (S.L.L.W.) m’ont, maintes fois, permis de discomèlè certaines difficultés lexicales.

Très tôt dans la confection de ce livre, Monsieur Jean-Luc FAUCONNIER, Président du Conseil des Langues régionales endogènes, m’a fort aimablement encouragé à mener le projet à son terme.

Tant en matière de prononciation qu’en ce qui regarde la lexicologie et la toponymie, bien des difficultés ont pu être levées grâce à l’aimable collaboration d’un témoin local : Madame Alice LEBRUN-ALEXANDRE n’a jamais cessé de pratiquer quotidiennement le wallon du
village de Celles, qui la vit naître l’année où prenait fin la Première Guerre mondiale, et qu’elle a toujours habité.

Ma gratitude va, bien entendu, à mon ancien concitoyen rochefortois Monsieur Jean-Luc DAUSSAINT, grand amateur de littérature dialectale, qui a tenu à accueillir sur son site www.lulucom.com la version numérisée de la Vikérîye.

Enfin, qu’il me soit permis d’exprimer un merci tout spécial et affectueux à mon frère, le Professeur Léo HOUZIAUX, actuellement Secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Sans son concours, ni l’édition imprimée de 2003 ni la présente édition informatisée n’auraient vu le jour.

Mutien-Omer Houziaux.

Suite…