Langres
 

Parmi tous les enfants de Langres, on compte au moins une forte tête : saint Didier. Il était évêque de la ville, et après une active vie missionnaire, il se préparait, vers l'an de grâce 408, à goûter les charmes d'une paisible retraite.
Malheureusement, des Barbares intempestifs vinrent mettre le siège devant Langres.

Sa vie étant de toute façon sur le point de se terminer, Didier n'eut rien de plus pressé, en bon chrétien qu'il était, que de s'en aller tenter de convertir ces païens qui assiégeaient sa ville. "Je ne risque guère qu'une seule chose, disait-il, c'est de perdre la vie, tandis que je puis gagner ces palmes du martyre que le Ciel m'a refusées lors de tous mes longs voyages".
Il se rendit donc dans le camp ennemi.
Le chef barbare, cruel et sanguinaire comme il se doit et à qui l'on ne la faisait pas, ordonna aussitôt que le saint évêque fut décapité.
Mais quelle ne fut pas la surprise des païens de voir que, sa tête à peine tombée dans une mare de sang, Didier la ramassait et la brandissait devant le chef barbare, les lèvres exsangues exhortant, à voix de stentor, les païens à la conversion.
Ceux-ci s'enfuirent, épouvantés. Ils ne s'arrêtèrent que lorsqu'ils eurent rejoint les sombres forêts d'où ils étaient issus.

Tenant toujours sa tête coupée dans ses mains, Didier remonta sur sa mule et retourna en ville. Les portes de la cité étant closes, le saint décapité en frappa les murailles de sa tête et, aussitôt, elles se fendirent pour lui livrer passage.

La tête coupée, décidément intarissable, prononça encore une fort belle homélie aux Langrois sur un thème inspiré des paroles du Sauveur : "Les renards ont des terriers, les oiseaux ont des abris, mais le fils de l'Homme n'a pas d'endroit où reposer sa tête" (Matthieu 8 : 21).

le chef barbare apres la decapitation de saint didier

Puis, secouant son chef d'un air irrité, il alla squatter un tombeau vide, creusé en prévision des morts du siège. Il y est resté jusqu'à nos jours.

Cet antique squat funéraire est encore visible de nos jours dans la belle cathédrale bien gothique qui fut construite par-dessus pour attirer d'abord les pèlerins puis les touristes.