Saint-Thiebault
 

La petite église de cette localité de la Haute Meuse est évidemment dédiée à saint Thiébault qui fut mis à mort ici sur l'ordre de Dagobert II en 687.

Un impressionnant vitrail de l'édifice relate son martyre de façon particulièrement réaliste : on y voit le bourreau étouffer le saint en lui enfonçant dans la bouche un énorme saucisson d'Ardenne.

Au Moyen Age, l'église devint le but d'un fervent pèlerinage.

Pendant des siècles, des milliers de pèlerins atteints du "Mal Saint-Thiébault" vinrent dans cette bourgade pour solliciter du grand saint la faveur de n'être point soulagés de leurs maux.

Étrange requête pour une bien étrange maladie, direz-vous !
De fait, les symptômes exacts de cette mystérieuse pathologie sont très mal connus. Un vieux dicton local, dans le savoureux patois du cru, permet seulement de préciser qu'il devait s'agir d'un genre d'intoxication alimentaire. En effet, l'adage prétend "Avou l'mau Saint-Thiébault, on bwè bin, on n'mougne nin mau" (en bon français : "Avec le mal Saint-Thiébault, on boit bien, on ne mange pas mal")
Quoi qu'il en soit, inutile de dire que cette dévotion particulière enrichit considérablement le village.

Malheureusement, pendant la Révolution française, des Sans-Culottes vandales saccagèrent l'église et violèrent la sépulture du saint. Ils sortirent de sa châsse le corps du bienheureux Thiébault miraculeusement préservé de toute corruption (le saucisson était fumé), le mirent dans un grand chaudron et en firent du corned-beef.
Toutefois, une femme craignant Dieu, arracha des mains profanes et des bouches gourmandes le saucisson sacré, instrument du supplice, et le cacha dans son fumoir à salaisons tout le temps de la tourmente révolutionnaire.

C'est grâce au courage de cette bonne chrétienne qu'on peut aujourd'hui encore admirer à Saint-Thiébault, dans le trésor de l'église, le Saint-Saucisson, richement enchâssé dans un magnifique reliquaire en forme de cochon hilare (pour visiter : demander à M. le Curé, souvent affairé au café "le Porc Royal" en face de l'église).

une chrétienne et la relique de saint-thiebault : le saint saucisson