Savanac
 

Le village de Savanac est relié par un pont à celui d'Arcambal.

La décence m'interdit ici de raconter en détail la vie mouvementée de Jean-Philippe de Médeux d'Arcambal (1569-1649) dont les frasques scandalisèrent même les mignons du roi Henri III et la cour débauchée du bon roi Henri IV, c'est tout dire.

Retenons simplement que le successeur du Béarnais, le prude Louis XIII lui retira les titres de comte de Cuzoul et de seigneur de Montcuq.

Jean-Philippe de Médeux d'Arcambal s'en plaignit amèrement à Louis "le Juste" qui lui aurait répondu par ce mot resté célèbre :
"Point trop n'en faut, mon bon cousin, point trop n'en faut. Jean-Philippe de Médeux c'est tout juste décent, mais ça passe encore ; Jean-Philippe de Médeux d'Arcambal, ça commence à bien faire ; mais Jean-Philippe de Médeux d'Arcambal de Montcuq et du Cuzoul, c'est trop, c'est excessif ! Point trop m'en faut mon bon cousin, point trop n'en faut..."

jean-philippe de médeux d'arcambal