La Tronche
 

"Prendrez-vous une tronche de saucisson, une tronche de jambon de Parme ?… Ou alors des fruits, une tronche de melon ou une tronche de pastèque par exemple… ?"

C'est ainsi que ce maître d'hôtel, aussi guindé qu'un parapluie par jour de Saint Médard, s'enquit de mes desiderata.
- Avez-vous de la mortadelle, lui répondis-je, car sinon, je ne veux manger la moindre tronche de vos hors-d'œuvre, aussi variés et appétissants fussent-ils ".
- Vous vous foutez de ma tranche ?", s'indigna le larbin montant sur ses grands chevaux, et il coiffa la chevelure de la baronne de X. d'une tronche de jambon agrémentée d'une tronche de saucisson, envoya une tronche de melon à la figure du comte de C. et enfin, m'écrasa pêle-mêle les tronches de melon et de pastèque sur le visage.

Je me souviens de cette algarade comme si elle s'était déroulée hier. C'était pourtant il y a plus de vingt ans...

Qui croirait que le simple fait de déguster une tronche de mortadelle est susceptible de faire resurgir d'un passé, profondément enfoui dans les limbes de l'oubli, des événements tellement significatifs qu'ils influencent encore ma vie aujourd'hui ? "

anatole proustinet

(Extrait de "A la Recherche du temps disparu - Une Tronche de vie" d'Anatole Proustinet, de l'Académie de Lamsoul)